Le château de Castellet

Fouilles archéologiques

Découvertes archéologiques

Les fouilles archéologiques se sont poursuivies en 2008 dans le cadre du projet de restauration du château encadré par le docteur Joan Albert Adell, des mains de l’entité Codex Arqueología y Patrimonio sous la direction de l’archéologue Daniel Alcubierre.

L’une des découvertes les plus révélatrices de 2007 a été un ensemble d’éléments de défense au niveau de la cour Est, un site sur lequel une muraille et des douves ont pu être identifiées et qui, selon les fouilles de la campagne de 2008, remonteraient à la période comprise entre l’époque ibéro-romaine et le haut Moyen-Âge. En 2008, la fondation abertis a voulu faire connaître plus en détails ces éléments et les remettre en valeur dans le cadre de l’ensemble monumental de Castellet.

Ces travaux ont permis de découvrir des vestiges qui permettent de mieux comprendre l’évolution du château depuis ses origines jusqu’à nos jours et qui illustrent les événements historiques qui se sont produits au cours des siècles. Grâce aux découvertes archéologiques récentes, on sait maintenant que le château devait servir de poste de guet le long des principales voies de communication de l’époque : la rivière Foix, la Voie Héracléenne et, plus tard, la Voie Domitia.

D’une part, des douves ont été retrouvées, et presque la totalité d’une muraille de 14 mètres dont la construction remonte à l’époque ibère. L’emplacement de ce mur, qui correspond au prolongement des structures de la cour Sud, a permis de redresser avec précision les plans du château de Castellet tel qu’il était au Xe siècle. Cette construction était protégée par des douves de six mètres de large et par une double muraille de défense. Ces deux éléments auraient permis de protéger le côté Est du château.

Ces éléments de défense du Xe siècle pourraient avoir été décrits dans le premier document faisant état du château de Castellet et qui remonte à l’an 977, avec la description d’autres événements historiques.

La fondation abertis a prévu d’intégrer ce site dans son programme de visites guidées, et d’en approfondir la connaissance et la divulgation.