Logo fondation abertis

» Salle de communication: Nouvelles


09 Février de 2010, Barcelona

Deux millions de visiteurs par an font du Parc de Collserola une référence en termes de loisirs de la Région Métropolitaine de Barcelone





Les habitants des neuf communes sur lesquelles se trouve le Parc de Collserola et qui en font usage sont plus que satisfaits de leur parc urbain. La majorité considèrent cet Espace Naturel Protégé de 8000 hectares comme un endroit idéal pour allier préservation et découverte de la nature avec les activités de loisirs.

Telle est l’une des conclusions de l’étude Fréquentation et Mobilité des Usagers du Parc de Collserola présentée aujourd’hui par la fondation abertis, le Consortium du Parc de Collserola et l’Institut d’Études Régionales et Métropolitaines de Barcelone. La conférence de presse a compté sur la présence de Sergi Loughney, directeur de la fondation abertis, Marià Martí, directrice-gérante du Consortium Parc de Collserola, Carles Donat, chercheur de l’Institut d’Études Régionales et Métropolitaines de Barcelone (IERMB) et Martí Boada, membre du Comité scientifique de la fondation abertis et de l’ICTA-UAB.

Le parc s’étend sur neuf communes : Barcelone, Cerdanyola del Vallès, Esplugues de Llobregat,  Molins de Rei, Montcada i Reixac, El Papiol, Sant Cugat del Vallès, Sant Feliu de Llobregat et Sant Just Desvern et, selon cette enquête, il reçoit chaque année deux millions de visites.

L’étude a été menée entre octobre 2007 et septembre 2008. Des entretiens ont été effectués à 3 619 usagers du parc, en semaine comme le week-end, et à différentes heures de la journée. Les résultats sont présentés selon différentes sections qui tiennent compte de l’analyse quantitative et qualitative : les principaux accès et le transport ; la provenance des usagers ; le profil de ces derniers ; les raisons de la visite ; la durée de la présence dans le parc ; la mobilité à l’intérieur de ce dernier et, enfin, l’opinion des usagers. 

Propreté, aires de loisirs et signalisation : les aspects les plus appréciés

Les usagers considèrent le Parc de Collserola à la fois comme un espace de loisirs et de découverte de la nature, et plus de 50 % des personnes interviewées lui donnent un score de 7 sur 10 pour la propreté, la signalisation et l’état des aires de loisirs. 


Les habitants de Barcelone, Sant Cugat et Cerdanyola représentent 67 % des visiteurs

80 % des usagers du Parc de Collserola résident dans l’une des neuf communes sur lesquelles il se trouve. 41 % des usagers proviennent de Barcelone, contre 13 % à la fois pour Sant Cugat et Cerdanyola.

Les barcelonais accèdent au parc par le Tibidabo (32,5 %) ou par la gare ferroviaire de Vallvidrera (17,5 %). Les accès les plus utilisés par les autres sont la Place Rotary à Sant Cugat del Vallès (28,4 %) et Can Canaletes à Cerdanyola del Vallès (24,8 %).

La majorité des usagers y viennent en véhicule particulier (42,7 %), à pied (35,1 %) ou à bicyclette (11 %). 18,8 % des usagers provenant de Barcelone accèdent au parc en transports en commun grâce à la correspondance avec le train. Depuis les autres communes, l’orographie fait que 58 % des visiteurs y accèdent à pied.

Profil : une population masculine adulte

Les deux tiers des usagers du Parc de Collserola sont des hommes âgés de 25 à 44 ans. Les jeunes femmes se rendent au parc plus que les hommes de leur âge ; à l’inverse, pour les plus de 65 ans, la majorité sont des hommes.

Le parc est à part égale la destination de personnes seules ou en groupe, en famille ou entre amis. Seul un tiers des visiteurs sont des femmes seules, et avec l’âge, les visites en famille ou entre amis deviennent moins nombreuses pour laisser place à des usagers non accompagnés.

Plus d’une visite par semaine

Le Parc de Collserola reçoit le même nombre de visites pendant toute la semaine que pendant les deux jours du week-end. 50 % des visites ont lieu le matin, 28 % à la mi-journée et 22 % l’après-midi.

La majorité des visites (65 %) durent entre une et trois heures, les plus courtes étant majoritaires pendant la semaine. 37 % des usagers se rendent dans le parc plus d’une fois par semaine. Pendant l’été, les visites sont moins assidues que pendant le reste de l’année comme en automne-hiver et hiver-printemps.

Raisons : marche à pied, pratique du sport et découverte de la nature

Les principales activités des usagers dans le Parc de Collserola sont les suivantes : marcher et se promener (44 %), faire du sport (27 %) en pratiquant le cyclisme ou le footing ;  utiliser les aires de loisirs (7 %), profiter de la nature (7 %), se restaurer (6 %) et, en dernier lieu, d’autres activités encadrées (9 %) et de formation (plus de 3 %). Toutes ces activités se font principalement pendant les périodes d’automne-hiver et hiver-printemps.

Les hommes utilisent plus le parc pour la pratique d’un sport que les femmes, sous la forme du footing ou du cyclisme. Et même si la marche à pied et la promenade constituent les activités les plus habituelles pour les deux sexes, ce sont surtout les femmes qui les pratiquent.

Plus de 35 000 déplacements par an en certains points

98 % des usagers du Parc de Collserola suivent un itinéraire en rejoignant deux points du parc. Depuis le point d’accès à l’entrée du parc jusqu’à un autre point, et de retour de ce dernier jusqu’au point de départ. Certains points du parc supposent plus de 35 0000 passages par an, le long d’itinéraires courts en général.

Quelques exemples en sont l’itinéraire de la Place Rotary de Sant Cugat à Can Borrell, de la gare de Vallvidrera au Consorci, du Tibidabo au Mirador des Aigües, ou de Can Canaletes à Can Catà.

Le parc permet également de suivre d’autres itinéraires empruntés chaque année entre 5 000 et 19 9999 fois en moyenne, et d’autres entre 20 000 et 35 000 fois. Tous ces points sont les plus fréquentés et ils se trouvent au Nord-est et au Sud du parc.

Les usagers ont cité environ 150 points différents de destination même si les 9 destinations principales concentrent la moitié des déplacements qui se font dans le parc.






Share |

Vers le haut