Logo fondation abertis

» Salle de communication: Nouvelles


14 Octobre de 2009, Barcelona

The abertis fondation tient aujourd’hui la dernière conférence de son cycle sur la sécurité routière





La fondation abertis mettra aujourd’hui un terme au cycle « Différentes perspectives pour une action intégrale dans le domaine de la sécurité routière » avec la conférence qui aura lieu cet après-midi et à laquelle participera le directeur général de la Direction de la Sécurité Routière, Pere Navarro, et le conseiller pour les projets transversaux du Ministère de l’Intérieur des Relations Institutionnelles et de Participation, et ex-directeur de la Direction catalane de Sécurité Routière, Rafael Olmos. Les interventions de Manel Nadal, secrétaire à la Mobilité du Gouvernement catalan, de Josep Pérez Moya, directeur de la Direction catalane de Sécurité Routière et de José Luis Giménez, directeur de filiale d’abertis autopistas, sont également prévues. La conférence commencera à 18 h et se tiendra dans la salle 0 du Musée d’Art Contemporain de Barcelone.

Les premières conférences de ce cycle ont eu lieu à Madrid, les 23 et 30 septembre derniers, pour ensuite se tenir à Barcelone, le 7 octobre dernier et aujourd’hui même. À ce cycle de conférences ont participé Pere Navarro et Rafael Olmos – qui étaient également présents à l’inauguration de Madrid –, Bartolomé Vargas, procureur coordinateur de Sécurité Routière, Maria Eugènia Domènech, présidente de l’Association de Prévention des Accidents de la Route, P(A)T, Joan Boada, secrétaire général du ministère de l’Intérieur, des Relations Institutionnelles et de Participation du Gouvernement catalan, Francesc Narváez, conseiller à la Mobilité de la mairie de Barcelone, Pedro Calvo, conseiller à la Sécurité et à la Mobilité de la mairie de Madrid, et Jordi Jané, quatrième vice-président de l’Assemblée des Députés, entre autres.

La coordination du cycle a été assurée par Luis Montoro, président de la Fondation Espagnole pour la Sécurité Routière et membre du comité scientifique de la fondation abertis.

Réflexions des intervenants

Lors de son intervention pendant les journées organisées à Madrid, Pere Navarro a rappelé l’objectif de réduire de moitié en 2010 le nombre de morts sur la route par rapport à 2001. Le directeur général de la Direction de la Sécurité routière a constaté que, alors que le nombre de personnes ayant perdu la vie sur les routes était de 128 victimes par million d’habitants en 2004, ce chiffre a diminué jusqu’à 68 victimes en 2008, une statistique meilleure que celle d’autres pays comme l’Autriche (81) ou le Danemark (72). « Parfois, nous ne sommes pas conscients des objectifs atteints », a-t-il déclaré. Pere Navarro a également mis en garde contre le danger des inattentions au volant (40 % des accidents mortels ont lieu par sortie de route) et de l’alcool (31 % des conducteurs décédés en 2008 présentaient un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g d’alcool par litre de sang).

De son côté, Rafael Olmos a également souligné à Madrid que « l’étude et la recherche, ainsi que l’implication de tous les services de la Direction de la sécurité routière, sont essentielles pour réduire le nombre de morts sur les routes ». Ces études ont démontré que « les radars de contrôle de vitesse et les radars préventifs ou d’information au niveau des points noirs du réseau routier font réduire le nombre d’accidents non seulement là où ils sont installés, mais également dans une plus grande zone d’influence ».

Pendant son intervention de Barcelone, le procureur coordinateur de Sécurité routière, Bartolomé Vargas, a estimé qu’environ 180 000 condamnations pour délits contre la sécurité routière seront prononcées pour toute l’année 2009. Entre janvier et juin, 120 000 sentences de condamnation ont été prononcées. Le procureur a précisé que la majorité des peines prononcées au cours du premier semestre de l’année sont relatives à un taux d’alcoolémie supérieur à 0,6 ml par litre d’air expiré (environ 70 000 condamnations) et pour conduite sans permis (environ 40 000 condamnations). Malgré tout, Bartolomé Vargas a rappelé que « nous ne détectons qu’un petit pourcentage des délinquants du volant ».

Pour sa part, Maria Eugènia Domènech - présidente de l’Association de Prévention des Accidents de la Route, P(A)T – a indiqué que « les familles et les proches de ceux ayant perdu la vie sur la route sont également des victimes non comptabilisées ni reconnues, et certaines avec de graves séquelles pour le restant de leurs jours ». C’est la raison pour laquelle la présidente de P(A)T a réclamé la création d’un bureau d’attention à ces victimes auprès duquel elles peuvent être informées et orientées, sur le modèle des bureaux d’attention qui existent déjà pour les victimes de la maltraitance.

Dixième anniversaire de la Fondation Abertis

Le cycle « Différentes perspectives pour un action intégrale dans le domaine de la sécurité routière » figure parmi les principales activités organisées cette année par la fondation abertis qui célèbre son dixième anniversaire. Ces journées s’inscrivent dans le cadre du Programme de Sécurité Routière de la Fondation qui comprend quatre grands domaines d’action : l’éducation routière dans les écoles, les activités de sensibilisation et de divulgation, les travaux de recherche et l’organisation de journées de conférences.

Parallèlement à sa mission dans le domaine de la sécurité routière, la Fondation soutient également les études sur les conséquences des grandes infrastructures sur le territoire, en particulier sur la démographie, l’économie et l’environnement.






Share |

Vers le haut